L’engagement du milieu athletique feminin fait du bien.

Le sport depasse desormais les frontieres du divertissement. Ces dernieres annees, une prise de conscience generalisee s’est acceleree autour d’enjeux societaux. Poussees par un reussite, les plus belles athletes de ce monde n’hesitent plus a pendre la parole pour defendre diverses causes et minorites Afin de creer un impact positif significatif via une societe.

Elles ?uvrent Afin de l’egalite, denoncent nos violences sexuelles dans le milieu sportif, luttent contre le racisme et brisent le tabou d’une depression. Ces dames sportives paraissent plus que jamais engagees et participent a liberer la voix concernant quelques maux societaux. Naomi Osaka, Megan Rapinoe, Ibtihaj Muhammad. Focus sur ces championnes inspirantes.

Naomi Osaka, la tenniswoman qui ose amener sante mentale

La championne japonaise, Naomi Osaka a surpris le monde entier lors du tournoi de Roland-Garros fin mai 2021. Elle a declare forfait pour preserver sa condition physique mentale. Notre numero 2 mondiale n’allait jamais bien psychologiquement. Elle avait aussi fera savoir son refus de participer aux conferences comptables d’apres-match pourtant obligatoires. J’ai jeune femme a fini via publier un communique de presse Afin de abandonner la competition. Dans le propos, la Japonaise est revenue dans “l’enorme angoisse” et l’anxiete sociale generees par des installations mediatiques. Elle confie aussi avoir souffert d’un long episode de depression en 2018 apres l’US Open.

C’est une des premieres athletes internationales qui osent aborder le tabou de la sante mentale dans le sport. Pour cause, l’imaginaire commun voit les sportifs et les sportives comme des personnes solides psychologiquement intouchables par les problemes de besthookupwebsites.org/fr/thaifriendly-review/ sante mentale.

La petit cherie n’a jamais non plus hesite a participer au mouvement Black Lives Matter lance a toutes les Etats-Unis apres le meurtre de Georges Floyd, un noir americain tue par un policier blanc le 25 mai 2020.

Megan Rapinoe, la footballeuse fervente defenseuse des minorites

Militante LGBT et profondement anti-Trump, Megan Rapinoe reste une joueuse de foot americaine hors du commun. La majorite d’entre nous l’ont decouverte en 2019 lors une Coupe de l’univers feminine de foot organisee en France. Elle a mene son equipe a J’ai victoire et a decroche le Ballon d’or feminin plusieurs mois apri?s.

Notre jeune femme de 36 ans est l’une des premieres athletes homosexuelles qui soutient ouvertement la cause LGBT. Apres avoir elimine la France en quart de finale du Mondial, cette dernii?re a d’ailleurs lance : “Vous ne pouvez gui?re gagner un tournoi sans gays dans l’equipe !”

Megan Rapinoe tente de recourir i  sa notoriete Afin de mettre la voix des homosexuel.l.es qui n’osent gui?re s’affirmer. “Etre une athlete gay, etre une joueuse de foot et donner le meilleur de moi-meme, c’est important. Ca donne aux jeunes un exemple, le modele de quelqu’un qui s’assume et qui est reconnu en tant que tel”, a confie l’athlete dans une interview.

Rien ne la predestinait pourtant a defendre la cause LGBT. Elle est nee dans un milieu ultra-conservateur, a Redding, au nord de San Franciso. Son pere a meme vote Afin de Donald Trump en 2016. Cette derniere ne partage nullement nos opinions politiques de son pere puisqu’elle a profite de le discours lors en parade celebrant le sacre mondial de 2019 Afin de adresser a message a l’ancien president americain : “Votre message exclut les individus. Vous m’excluez. Vous excluez ceux qui me ressemblent. Vous excluez les individus de couleur !”

Son engagement reste federateur et englobe toutes les minorites. Elle a soutenu Black Lives Matters apres le meurtre de Georges Floyd et s’est plus recemment investie dans mouvement Say her name, qui denonce les violences policieres envers ces dames noires.

Ibtihaj Muhammad, l’escrimeuse qui lutte pour le droit des femmes a se vetir librement

C’est la premiere athlete americaine a se presenter a une epreuve olympique la tete couverte par un motocross aux couleurs une banniere etoilee, en 2016 a Rio. Ibtihaj Muhammad reste alors devenue votre symbole, malgre celle-ci. Pour cause, la jeune soeur s’est essayee a plusieurs sports avant de jeter le devolu dans l’escrime, unique sport qui lui permet de devenir couverte sans se sentir differente. Cette discipline est pour elle votre moyen d’emancipation et d’affirmation sans dire. “Je suis excitee a l’idee de combattre les stereotypes et les prejuges que les gens ont sur les jeunes filles musulmanes. Je ne souhaite nullement juste montrer que nous pouvons faire partie de toute equipe olympique, et de celle des Etats-Unis qui est l’une des plus fortes au monde”, avait-elle declare au Monde.

Lors de sa venue en France, en 2019, en plein debat via la commercialisation d’un hijab de sport par decathlon, l’escrimeuse a declare au cours d’un entretien avec l’AFP : “Dicter aux jeunes filles ce qu’elles devraient mettre reste 1 probleme.” Malgre la polemique et les propos tenus avec quelques personnes reellement hostiles au motocross, Ibtihaj Muhammad reste entree dans l’Histoire. Le fabricant de jouets americain Mattel, charge de commercialiser les fameuses Barbies, a meme choisi d’en coder une a l’image en sportive. Une figurine voilee. Une toute premiere n’ayant jamais manque de faire reagir, en France surtout.

Ibtihaj Muhammad fut classee parmi les 100 personnalites des plus influentes d’une planete avec le magazine Time en 2016. J’ai marque Nike, qui commercialise d’ailleurs des hijabs de sport pour “permettre a celles qui ont une croyance de faire le sport qu’elles ont choisi”, lui propose rapidement d’etre egerie.