Thomas venait de decrocher le job apres le entretien avec Bernard.

Il pourrait i?tre donc sa secretaire personnelle.

Mon plan fonctionnait comme je l’esperais et je fus tres excitee par votre nouvelle. Thomas en revanche semblait bon nombre moins enthousiaste que moi. L’idee de devoir porter talons et jupes l’ensemble des jours ne l’enchantait guere. Peu importait ! Il pouvait beaucoup faire la soupe a la grimace, moi J’ai voulu feter devant un delicieux repas ca et le lui fit savoir.

Il protesta, disant qu’il ne pouvait jamais aller au restaurant dans une telle tenue. Cela n’avait gui?re tout a fait tort. Concernant le moment je ne pouvais nullement prendre le risque qu’il salisse par megarde le seul uniforme de travail.

– Tres bien ! repondis-je. Allons d’abord Realiser legerement de shopping. Il va te falloir d’autres affaires. Madeline fut tres gentille de te preter votre tenue mais il te faudrait une garde-robe complete si tu veux garder ton travail.

Aussitot devoile, je demarrai la voiture et pris la direction du centre commercial le plus proche. Cela faisait une des tetes aussi que nous deambulions au sein des rayons de lingerie. Dans moment a autre je demandais a Thomas s’il aimait les motifs de telle culotte ou la couleur de tel soutien-gorge. Chaque fois rencontres pour parents cГ©libataires chrГ©tiens il devenait rouge comme une pivoine. C’etait a mourir de rire. Je ne l’avais jamais surpris aussi gene. Cela ne cessait de jeter des coups d’?il autour de lui pour etre certain que personne ne le voyait. On aurait devoile un animal pourchasse.

Au final je lui achetai quelques chemisiers, une paire de tailleur feminin, une tunique longue, des jupes plissees ou droites, des bas et une nouvelle paire de talons.

De temps en temps Thomas rechignait et faisait sa mauvaise tete, votre plaignant de tout et de n’importe quoi. « Pourquoi acheter tant ceci ou ceci ? Je ne vais pas en avoir besoin un moment. »

Mais pour chacune de ses complaintes, j’avais Notre aussi parade :

– Une soeur change de vetements plusieurs fois avec jour. Voila pourquoi depuis tant a acheter. De plus si jamais tu n’arrives nullement a decrocher votre autre poste tu risques d’en avoir besoin plus longtemps que tu ne le penses.

Cette reponse parut le rendre i  nouveau plus nerveux. Cela pensait n’en avoir que Afin de une ou deux semaines mais je comptais bien le maintenir a le poste environ quelques jours.

Avant de partir, je retourne une derniere paire de chaussures que J’ai voulu lui faire porter a domicile.

– Encore des talons hauts ? J’aime pas ces trucs ! En porter me fait un en gali?re de chien, rechigna-t-il i  nouveau.

– Ne t’inquiete nullement, tu t’y feras rapidement, l’assurai-je. L’integralite des jeunes filles s’y habituent. J’ai pris votre paire expres pour que tu t’entraines a la maison. C’est obligatoire. Comme les jupes qui contraignent tes mouvements a etre plus feminins. Si tu veux etre decouvert et passer pour un pervers, tu ne peux gui?re y couper. En plus cela mets en valeur tes jambes. Tu ferras bientot tourner la tete de tous les garcons.

Une femme n’a jamais assez de paire de bas pour aller avec ses chaussures.

Une femme n’a jamais assez de paires de bas pour aller avec ses chaussures.

Ses sourcils se rapprocherent l’un de l’autre. Il etait De surcroit qui plus est anxieux. Cela devait vraiment commencer a regretter le marche qu’il avait passe avec moi. Heureusement que dorenavant qu’il avait un boulot de secretaire en tant que soeur il etait coince.

Apres les petites emplettes, nous allames comme convenu au restaurant pour diner. Thomas me demanda pourquoi il ne pouvait gui?re d’abord rentrer a la maison pour se remplacer.

Je fis semblant de ne pas comprendre :

– Oh regarde-toi ! m’exclamai-je. Tu ne pourrais pas attendre d’essayer tes nouveaux vetements !

– Non, je veux dire mettre mes habits normaux. Faire mes habits… d’homme, marmonna-t-il.